Favorites

1ère Agence de Location de Voiture à Marrakech

Profitez de la Ville de Marrakech à votre Façon.

Louez une Voiture avec Clichy Car et Visitez tous les Recoins de la Ville en toute Liberté.

Location de Voiture à Marrakech

Que vous voyagiez pour affaires ou pour le plaisir, seul ou avec des compagnons, il est facile de trouver le bon véhicule parmi notre flotte diversifiée. Tous notre parc auto est régulièrement remplacé, ce qui signifie que vous êtes sûr de conduire une location de voiture à Marrakech bien entretenue et à jour, quel que soit le modèle. Si vous passez par l’aéroport Ménara, contactez nous par téléphone, par whatsapp ou par mail, et l’une de nos voiture de location Clichy Car sera à votre disposition dès votre sortie de l’aéroport.

Louez une voiture sur la ville de Marrakech vous permettra de vous déplacer facilement et rejoindre les endroits éloignés comme la vallée d’Ourika, la station de ski Oukaïmden ou si vous préférez sillonner la ville depuis les Palmeraies jusqu’au Pacha Marrakech.

Que faire sur Marrakech :

La principale attraction à Marrakech est la ville elle-même. Les couleurs vives, les plats aromatiques, les sons indéchiffrables et la sensation inimitable de la ville de Marrakech resteront longtemps dans votre mémoire après que vous aurez quitté ses ruelles. Prévoyez de passer la plupart de votre temps dans ou autour de la Médina, la vieille ville fortifiée de Marrakech.

Émerveillez-vous devant des sites anciens et richement décorés comme les tombeaux saadiens, le palais Badi et la mosquée de la Koutoubia avant de tester vos talents de marchandage à Jemaa El Fna. Et n’oubliez pas de réserver du temps pour des expériences marocaines typiques, telles que des promenades à dos de chameau dans le désert et des bains publics (hammams).

N’hésitez surtout pas aussi à nous contacter pour une location de voiture à Marrakech pour vous déplacer aux alentours de la ville et visiter le Jardin Anima, Oukaimden ou la vallée d’Ourika

Points d’Intérêts à Visiter en Ville :

  • Place Jemâa EL Fna : La vaste place ouverte au cœur de la médina est l’une des plus grandes attractions de Marrakech et est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Attendez-vous à voir des charmeurs de serpents, des amuseurs de rue et des artistes au henné trop enthousiastes à chaque tournant.
  • Musée de la Palmeraie : Il n’y a pas d’archives complètes de l’art marocain moderne dans le centre de Marrakech : il est ici, caché dans la Palmeraie, et cela vaut la peine de le visiter. Situé dans un vaste jardin andalou de maisons en pisé, le musée de la Palmeraie présente une collection exceptionnelle de photographies, de peintures et de sculptures. Ses aquarelles, dessins, gravures et peintures à l’huile du XXe siècle, réalisés par des artistes marrakchis tels que Hicham Benohoud, Abderrahim Iqbi et Larbi Cherkaoui, sont particulièrement riches et montrent comment les artistes locaux ont été inspirés par la vie marocaine et la culture islamique.
  • Jardin Majorelle : Créé par le peintre français Jacques Majorelle, ce jardin botanique abrite plus de types de cactus qu’il n’est possible d’en trouver dans un terrarium, et sa pièce maîtresse est une étonnante maison art déco bleu indigo.
  • La Koutoubia : Cinq fois par jour, une voix s’élève au-dessus du vacarme de la Place Jemâa EL Fna alors que le muezzin appelle les fidèles à la prière depuis le minaret de la mosquée de la Koutoubia. La tour est un tricheur monumental de l’ornementation mauresque : arcs de clé de voûte festonnés, créneaux de merlon dentelés et proportions mathématiques agréables ; le dessin carré est une marque de fabrique amazighe. Cette tour de 75 m de haut, datant du XIIe siècle, était le prototype de la Giralda de Séville, en Espagne.
  • Jardin de la Ménara : La tradition locale raconte qu’un sultan séduisait ses invités au cours du dîner et les jetait avec amour dans les bassins de la Ménara pour les noyer. De nos jours, cela semble être la chose la plus éloignée de l’esprit des couples qui se baladent dans la lagune artificielle, ou des familles qui pique-niquent au milieu de ces oliveraies royales. C’est sans doute l’espace vert le plus attrayant de Marrakech, avec son pavillon du XIXe siècle et son bassin réfléchissant sur fond de montagnes de l’Atlas. Notez que l’escalade du petit pavillon ne vaut pas le prix d’entrée élevé.
  • Musée Yves Saint Laurent : Le créateur français aimait tellement passer du temps à Marrakech qu’il a même acheté le Jardin Majorelle en 1980. Ouvert à côté des jardins en 2017, le musée Yves Saint Laurent est dédié à l’héritage de la couture d’Yves et présente en permanence des centaines de vêtements couvrant ses 40 ans de carrière.
  • Le Jardin Secret : Ici, cependant, ce n’est pas le bâtiment mais le jardin islamique traditionnel qui est si particulier. Alimentés par une khettara (système d’irrigation souterrain) originale restaurée, les jardins sont aménagés comme un musée vivant pour montrer les anciens ouvrages hydrauliques. Il y a un bon café sur ses remparts et une tour avec vue sur la médina.
  • Palais Al Badi : Les ruines épiques de l’ancien palais du sultan Ahmed el-Mansour, situé dans des jardins en contrebas et entouré de remparts épiques dont les tours délabrées offrent une vue panoramique sur la médina.
  • Quartier du Mellah : Le quartier juif de Marrakech, qui a fait l’objet d’un vaste programme de rénovation. Ne manquez pas de visiter la synagogue Al Azama et l’extraordinaire cimetière Miara.
  • Tombeaux Saadiens : Le sultan saadien Ahmed Al Mansour Ed Dahbi n’a pas ménagé ses efforts pour sa tombe, important du marbre de Carrare italien et dorant des mouqarnas (plâtre décoratif) en nid d’abeille avec de l’or pur pour faire de la Chambre des 12 Piliers un mausolée suffisamment glorieux. Al Mansour mourut dans la splendeur en 1603, mais quelques décennies plus tard, le sultan alaouite Moulay Ismail a muré les tombes saadiens pour garder ses prédécesseurs hors de vue et de l’esprit. Ce sont les Français qui les ont rouvertes en 1917.
  • Le Musée du Parfum : Anciennement le Musée de l’Art Vivre, ce petit musée du parfum explore l’histoire d’amour du Maroc avec les huiles essentielles. Les salles couvrent des sujets tels que les rituels du hammam, les bienfaits cosmétiques des huiles d’argan et de figue de barbarie, et le rôle de l’aromathérapie, des herbes et des épices dans la culture marocaine. Si vous aimez l’olfaction, vous pouvez même vous inscrire à un atelier pour créer votre propre parfum (400Dh à 600Dh). Le café de la cour ombragée est un lieu de détente où l’on peut prendre un thé.
  • Palais de la Bahia :Ce palais de 150 pièces abritait le vizir devenu esclave, Abou “Bou” Ahmed, qui n’a pas ménagé ses efforts pour en faire une magnifique décoration. Les plafonds peints et dorés, le carrelage en zellige polychrome et les stucs sculptés ont toujours l’effet escompté, qui est tout simplement “wow”.
  • Café Littéraire Dar Chérifa : Il s’agit d’un véritable lieu culturel, qui accueille régulièrement des expositions, des ateliers, des concerts et des événements. Cet espace inimitable nous entraîne dans un état de méditation de l’esprit et du cœur.
  • Souk au Cuivre : Très difficile à découvrir, cette petite rue est une véritable caverne d’Ali Baba, qui propose les plus beaux objets de cuivre blanc ou de bronze : théières, plateaux, couverts, cuves, quelques beaux spécimens de poignards ou de bijoux ainsi que des lanternes aux sculptures hallucinantes. On ne sait quelle boutique recommander tant tous ces marchands sont sympathiques et présentent, à des prix fort abordables, des objets d’une qualité irréprochable.

Shopping à Marrakech :

  • Les Souks à la Médina : Lorsque les habitants font référence aux souks, ils désignent le labyrinthe de rues du marché qui s’étend au nord de la Place Jemaa el-Fna. Les principales artères sont le Souk Semmarine et le Souk el-Kebir : à l’origine, elles étaient consacrées au travail du cuir, mais elles vendent aujourd’hui toutes sortes de choses. N’oubliez pas que les prix y sont les plus élevés et qu’une grande partie des produits se trouvent à prix réduit dans les Quissariat spécialisés (marchés couverts) plus au nord. La place des apothicaires, qui est entourée d’étals d’épices multicolores, mérite une visite particulière. Le Creiee Berbère pour les tapis, le Souq Haddadine, où travaillent les forgerons, et le Souk des Maroquiniers près de la place Ben Youssef sont également intéressants.
  • Mustapha Blaoui à Bab Doukkala : Si vous avez regardé autour de votre riad avec un œil enviable, vous demandant où le propriétaire s’est procuré ses fabuleux meubles et objets de décoration, ne vous posez plus de questions. Presque tout le monde à Marrakech est allé à l’entrepôt des merveilles de Mustapha à Bab Doukkala où les pièces caverneuses sont remplies de meubles, de lampes, de verrerie, de tapis et d’antiquités de toute l’Afrique du Nord. Prenez le temps de parcourir les lieux avec une tasse de thé à la menthe et faites savoir aux vendeurs ce que vous cherchez. Ils dénicheront des trésors pour trouver des coins cachés. Et ne vous inquiétez pas de le mettre dans vos bagages, ils peuvent l’expédier partout dans le monde avec un agent fiable.
  • V. Barkowski à Bab Doukkala : La créatrice belge Valerie Barkowski, globe-trotter, a son concept store à quelques portes de Mustapha Blaoui. Par une porte discrète, on entre dans un grand espace gris ardoise meublé comme un loft new-yorkais haut de gamme. La palette d’humeur met magnifiquement en valeur ses draps blancs et ses serviettes moelleuses, garnis de délicates broderies et de ses mini-pompes signées. Plus récemment, sa ligne s’est élargie pour inclure des sacs et des portefeuilles en cuir fabriqués localement, dans les mêmes couleurs terreuses qu’elle privilégie dans ses autres lignes, et qui sont très présentes dans son riad de Medina, Dar Kawa.
  • Souq Cherifia à Mouassine : Si vous voulez y tremper votre orteil en douceur, rendez-vous au Souq Cherifia, une galerie. Ce mini-marché, situé juste à côté de la rue Mouassine, est le lieu de rencontre des jeunes créateurs marocains les plus audacieux. La qualité du travail y est également supérieure à ce que vous trouverez dans les principaux souks – prenez par exemple les magnifiques draps et serviettes brodés à la main de La Maison Bahira et les sacs en cuir embellis de Lalla. Les paniers personnalisés de Original Marrakech, les haricots berbères d’Ipanema et la babouche brodée de Tilila sont d’autres souvenirs incontournables. Une chose à noter : les prix sont ici fixes, donc pas de marchandage.
  • Norya Ayron à Mouassine : La designer franco-algérienne Nyora Nemiche fait partie d’une nouvelle génération de designers de la Médina, qui revisite l’artisanat traditionnel avec un regard frais et contemporain. Sa petite boutique, située dans le restaurant Le Jardin, vend sa gamme élégante de kaftans et d’abayas en soie et en coton. Ces beautés ont été achetées par une liste de célébrités dont Sharon Stone, Monica Bellucci, Kate Moss et Juliette Binoche. Pour l’habiller, ajoutez une de ses ceintures perlées, un sac en cuir souple et velouté ou une pochette en faux-lézard. Plus récemment, elle a ajouté à sa gamme un parfum signature, basé sur une base de oud séduisante.
  • Max & Jan à Mouassine : Si vous vous demandez ce qui constitue le streetwear de Medina, rendez-vous chez Max & Jan, où le Belge Jan Pauwels et le Casablancais Maximilien Scharl produisent des robes drapées, des pantalons moulants et des vestes de bombardier en velours qui auraient l’air d’être chez eux à Ibiza ou à Saint-Tropez. Le look est sobre et cool, avec des imprimés graphiques et de subtils détails brodés. La boutique de trois étages vend également des lignes de vêtements pour hommes et pour enfants, et son showroom du rez-de-chaussée est rempli d’accessoires pour la maison. L’offre comprend une gamme de tenues cool tissées à la main dans des rayures funky par la marque tendance Marrakshi Life.
  • Al Nour à Mouassine : L’association à but non lucratif Al Nour propose du shopping chic avec un facteur de bien-être. Tous les vêtements et textiles qui y sont proposés – y compris la plus belle gamme de vêtements pour enfants et de vaisselle fine – sont finement brodés sur des tissus naturels de qualité supérieure par une équipe de femmes handicapées talentueuses, qui travaillent dans un grand atelier lumineux situé derrière la boutique. Les recettes de chaque article – une chemise en soie naturelle et une robe tunique en lin avec une bordure brodée par exemple – servent à payer la formation professionnelle en comptabilité, les crèches et l’assurance maladie dont les employés ont tant besoin. Les prix sont fixés ici, mais il n’y a pas de frais pour les retouches et tous les textiles de maison peuvent être fabriqués sur mesure.
  • Topolina à Mouassine : Formée comme modéliste de couture, Isabelle Topolina a trouvé son bonheur en s’installant à Marrakech. Bien qu’elle propose une jolie ligne de robes faciles à porter et de blouses paysannes décontractées, qu’elle évoque à partir d’un étourdissant éventail de tissus vintage aux imprimés vifs, ce sont ses élégants mocassins à pompons qui font le bonheur des connaisseurs de la mode. Elle les recouvre de tissus sénégalais imprimés à la cire, ce qui donne à chacun d’eux un aspect unique. Quelques portes plus loin, au n° 114, son fils, Pierre Henry, propose une ligne masculine tout aussi séduisante de manteaux, pyjamas et bermudas imprimés.
  • Hanout à Mouassine : Ayant suivi une formation à l’École internationale de la mode d’Amsterdam et à Central St Martins à Londres, il n’est pas surprenant que la collection de vêtements pour femmes de la propriétaire de la boutique, Meriem Rawlings, soit super cool et se traduise facilement de la médina à la grande ville. S’inspirant de son héritage marocain, Meriem produit des robes de style kaftan et à boutons magnifiquement brodées qui peuvent être portées pour des occasions élégantes, ou sur des leggings avec des bottes pour un look plus urbain. Parmi les autres articles de base, on trouve des vestes en laine et des boucles de laine trois-quarts, des tuniques en soie, des vestes de motard en cuir gaufré, des pulls en chauve-souris pelucheux et des bottines brodées à la cheville.
  • Soufiane à Derb Debacchi and Kaat Benahid : Dans une ville pleine de marchands de tapis, il se tient tête-bêche au-dessus des autres, et c’est Soufiane Zarib. Dans l’entreprise depuis trois générations, les frères Soufiane non seulement achètent et vendent les meilleurs tapis berbères Beni Ouirain, mais ils fabriquent aussi de belles pièces sur mesure. Ne vous laissez pas décourager par l’entrée criarde de la boutique, à l’intérieur se trouve un vaste riad de l’époque saadienne qui présente leur stock de plus de 6 000 pièces. Nombre d’entre elles ont une allure moderniste, avec des couleurs vives et des motifs géométriques. Ils disposent d’une salle d’exposition plus accessible au 16 Riad El Arous, à quelques pas du palais Dar El Bacha.
  • Riad Yima à Derb Debacchi and Kaat Benahid : Riad Yima est l’œuvre du célèbre artiste pop marrakchi Hassan Hajjaj et sert à la fois de galerie pour son travail et de café prospère. Tout ce que vous voyez, mangez et vous asseyez ici est à vendre, des bancs colorés et recyclés en caisses de Coca-Cola aux lanternes en étain à sardines. Mais la fierté du lieu va à la photographie provocatrice de Hassan, qui place l’iconographie traditionnelle du Moyen-Orient au sein de la culture de consommation moderne. Pensez à sa série de “femmes Kesh” assises à cheval sur des mobylettes, voilées d’écharpes Gucci, ou aux pieds de footballeurs vêtus de babouches de marque Nike. Pas étonnant qu’il ait été surnommé le Andy Warhol de Marrakech.
  • Chabi Chic à Derb Debacchi and Kaat Benahid : Cette ligne de céramique très tendance est l’œuvre de Vanessa di Mino et Nadia Noël. S’inspirant de la vaisselle traditionnelle marocaine, le duo a mis au goût du jour les omniprésents tajines, assiettes, tasses à thé à la menthe et théières dans une palette de couleurs ensoleillées et de dessins graphiques contemporains inspirés du carrelage en zelliges (mosaïque) du Maroc. Pour assortir le tout, vous pouvez choisir des sets de table en raphia bordés de pompons colorés et des ustensiles aux poignées rayées. Tout est fait à la main avec amour et les articles sont résistants au micro-ondes et lavables en machine. Il existe plusieurs succursales : à Jemaa el-Fnaa, au rez-de-chaussée du restaurant Nomad, au Beldi Country Club et dans la zone industrielle de Sidi Ghanem.
  • ARTC Fashion à Gueliz : Pour trouver certaines des créations les plus originales de Marrakech, rendez-vous dans cette minuscule boutique, où l’autodidacte maroco-israélien Artsi Ifrach présente son style sauvage. Bien qu’à première vue la collection ne semble convenir qu’aux défilés de mode, les vestes somptueusement brodées et les chemises aux applications lumineuses sont étonnamment faciles à porter lorsqu’elles sont prises individuellement, et ajouteront un élément rock-n-roll à n’importe quelle tenue. Si le flamboyant créateur est en résidence, vous serez encore plus comblé : Artsi est l’un des créateurs les plus intéressants de Marrakech et un commentateur perspicace. Achetez une pièce ici et vous emporterez une pièce unique de la conversation culturelle.
  • Atika à Gueliz : Le travail du cuir a toujours été l’un des métiers emblématiques de Marrakech et Atika porte cet art à un tout autre niveau avec une gamme époustouflante de mocassins aux couleurs de bonbons. Doux comme du beurre et ressemblant à des marques de créateurs comme Tod’s et Car Shoe, c’est un achat incontournable à Marrakech. Certains clients achètent leurs chaussures préférées dans 10 couleurs différentes, c’est une véritable aubaine. Parmi les nouvelles gammes, on trouve une ligne de sandales naturelles et même des baskets.
  • SOME – Slow Concept Store à Gueliz : Installé dans une villa moderniste aux angles vifs dans la Nouvelle Ville, ce nouveau concept store à la mode présente intelligemment certains des meilleurs designs marocains contemporains dans un contexte de maison naturelle. Parcourez les six pièces élégamment meublées et vous y trouverez du mobilier Casabeldi, des lampes NO.M, de la verrerie Kessy, des dizaines de coussins et de tapis, ainsi qu’un bar à paniers où vous pourrez personnaliser vos propres paniers. Sur place, vous trouverez également une épicerie fine où vous pourrez vous procurer des épices, du miel, de l’huile d’olive et de l’amlou (pâte d’amande). Après quelques heures de navigation, vous pouvez vous retirer pour prendre le thé dans l’agréable patio.
  • Centre Commerciaux : De très modernes et beaux centres commerciaux comme Al Mazar, le Ménara Mall ou Carré Eden figurent au cœur de Marrakech pour vous proposer des magasins de vêtements et des lieux de restauration étonnants. On y retrouve aussi de bonne salle de jeux pour les enfants et des super marchés intégrés vraiment pratique comme Marjane et Carrefour.

Aux Alentours de la Ville de Marrakech :

Votre location de voiture à Marrakech est l’un des meilleurs moyens de se déplacer et visiter les alentours. Cela vous donnera la possibilité de vous rendre aux petites villes et villages voisins tout en prenant le temps de découvrir à votre rythme.

  • Jardin Anima : Situé à 27 kilomètres de Marrakech, les Jardins d’Anima ont pour objectif d’être décrits comme l’un des plus beaux et des plus imaginatifs jardins du monde peu après son ouverture. Conçu par André Heller, le jardin de deux hectares fait office de galerie d’art et présente des expositions de peinture et de photographie ainsi que des installations uniques au monde.
  • La Vallée d’Ourika : Les températures sont plus fraîches à l’ombre des sommets enneigés du Haut Atlas, et cette vallée fleurie, située à un peu plus de 50 km au sud de Marrakech, est la porte de sortie de la ville pour échapper à la chaleur estivale. La vallée est particulièrement changeante de février à avril, lorsque les vergers d’amandiers et de cerisiers fleurissent de façon frénétique et que les fleurs sauvages s’emballent.
  • Oukaimden : Les paysages majestueux de la vallée de l’Oukaimeden sont parmi les plus visités du Haut Atlas et, avec les vallées voisines de l’Ourika et de l’Asni, elle constitue un choix populaire pour une excursion d’une journée au départ de Marrakech. L’Oukaimeden est une gorge luxuriante qui se fraye un chemin à travers un tableau de sommets déchiquetés. D’une beauté saisissante, elle possède également un riche patrimoine culturel, parsemé de villages berbères traditionnels et de sites d’art rupestre préhistorique. La station de ski d’Oukaimeden connait une période d’enneigement moyenne de quatre mois, de décembre à mars. La plus haute station d’Afrique, située dans le Haut Atlas à 75 km au sud de la ville ocre de Marrakech, avec une altitude d’environ 3200 m, la chaîne de montagnes de l’Oukaimeden offre aux visiteurs un vaste domaine skiable. La station est équipée d’un télésiège et de six téléskis et représente un meilleur endroit naturel pour passer des sessions d’apprentissage du ski pour les débutants.
  • Imlil et la vallée du Toubkal : Poste d’attelage préféré des randonneurs en montagne, Imlil est à cinq heures de marche de la base du Djebel Toubkal. Au printemps, vous ne voudrez pas manquer de vous réveiller dans ces contreforts fleuris du Haut Atlas. Deux petites chutes d’eau juste au sud de la Kasbah du Toubkal font une agréable promenade dans l’après-midi à partir d’Imlil.

Aéroport de Marrakech Ménara :

  • Aéroport Ménara (RAK) : A 6 Km au sud-est de Marrakech, l’Aéroport International Ménara est le 2ème Aéroport marocain en termes de trafic.

Nos Services de Location de Voiture à Marrakech

Courte Durée

Clichy Car vous propose des locations à l'heure, à la journée et à la semaine à des prix compétitifs.

En Savoir Plus trending_flat

Longue Durée

Nous sommes fiers de proposer des locations à long terme à des tarifs avantageux.

En Savoir Plus trending_flat

Solution Entreprise

Clichy Car Solution Entreprise est un programme de location pour entreprises personnalisé.

En Savoir Plus trending_flat
N'hésitez pas à nous Contacter au (212) 661-98-66-34.